Hôtel de la Poste : Grande Rue

 

01-NerondesCinemaHotelPoste1913

La Grande Rue en 1913- Hôtel de la Poste (Source Delcampe)

 

Sans cet hôtel, sa salle de bal et ses projections cinématographiques occasionnelles, ma vie aurait été toute autre… Voici donc une belle histoire autour du cinéma.

02-NerondesCinemaHotelPoste1928

 

La Grande Rue en 1928- Hôtel de la Poste (Source Delcampe)

 

En effet, en 1946, alors âgée de 13 ans, une jeune demoiselle nommée Paulette assistait à une représentation cinématographique dans la salle de bal de l’Hôtel de la Poste. Les chaises étaient des chaises de café. Le projecteur était positionné sur l’estrade (où jouait habituellement un orchestre). Cette demoiselle y est allée plusieurs fois, mais jamais au bal…

 

03-NerondesCinemaHotelPoste

L’Hotel de la Poste remplacé par la Maison de la Presse en 2014

 

04-NerondesCinemaHotelPoste

05-NerondesCinemaHotelPoste

Le porche qui donnait accès à la salle de bal était au niveau de "Cadeaux"

Quelques années année plus tard, un jeune homme prénommé Gérard était assis derrière la demoiselle. (Les parents de ce jeune homme s’étaient connus à l’hôtel de la Poste, Madame faisant parti du personnel de l’hôtel, et Monsieur était chauffeur de maitre attaché à l’hôtel de la Poste )…

 

06-NerondesCinemaHotelPoste

A l’arrière de la Maison de la Presse – La salle de Bal

 

Mais les séances de cinéma ont déménagé, pour se dérouler dans les anciennes halles. (Devenues depuis la salle des fêtes, située sous l’ancienne mairie.)

07-NerondesCinemaHotelPoste

 

Accès à la salle

 

Depuis, le porche de l’hôtel de la poste qui donnait accès à la salle de bal a été fermé pour permettre un prolongement à la maison de la presse. La salle de bal et accessoirement cinéma est devenue un débarra. Il ne reste plus rien de ces activités si ce n’est ces quelques décorations et les souvenirs de quelques habitants

 

08-NerondesCinemaHotelPoste

08T-NerondesCinemaHotelPoste

Les vestiges de la salle de bal et de cinéma

 

Quelques temps, les séances de cinéma se sont tenues dans l’ancienne Halle, devenue depuis salle des fêtes.

 

09-NerondesCinemaSalledesFetes

La salle des fêtes actuelle

 

Puis le cinéma « en salle » s’est arrêté à Nérondes.

 

Pourquoi je m’attarde sur cette ville du Cher ?

En 88, je faisais mes classes à la Base Aérienne d’Avord (14 kms de Nérondes). 6 ans plus tard, je ne me doutais pas que la jeune et jolie fille que j’ai rencontrée au Forum Horizon (devenu depuis UGC Ciné Cité Les Halles – Paris 01) était la fille de Gérard et Paulette qui se connurent eux aussi dans un cinéma, le « Cinéma » de Nérondes . Depuis 94, il s’en est passé des séances de cinéma passionnées et passionnantes, à deux, trois et puis quatre…

 

Revenons au cinéma à Nérondes. Les projections cinématographiques sont aujourd’hui assurées mensuellement par le Cinémobile.

 

Le Cinémobile

 

10-NerondesCinemobile1996

Plaquette publicitaire du Cinémobile en 1996

 

Créé en 1983 par la Maison de la Culture d’Orléans le réseau Cinémobile renforce la présence cinématographique en zone rurale. L’aventure a commencé avec le « Jean Renoir » en 1983. Repris par la Région Centre, le réseau Cinémobile s’est agrandi avec le « Jacques Tati », inauguré par Catherine Deneuve en 1992 et le « Jean Carmet », inauguré en Mars 1995 par Pierre Tchernia. En 1996, les Cinémobiles c’est environ 66 000 spectateurs – 1 600 projections.

 

11-NerondesCinemobile1996

Plaquette publicitaire du Cinémobile en 1996

 

En 2006, le Cinémobile attirait 1 533 spectateurs, dont 758 dans le cadre de « Collège au Cinéma » (Source ADATEC).

 

11A-NerondesCinemobile2013

 

L’annonce du passage du Cinémobile à l’entrée de la salle des fêtes.

 

Depuis, Ciclic, l’Agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique s’occupe des Cinémobiles.

 

11B-NerondesCinemobile2012

Le déploiement du Cinémobile sur le parking de l’église.

 

3 Camions sillonnent la région centre et ont accueilli 60 896 spectateurs en 2011, 56 346 spectateurs en 2012. 2013 a connu une baisse importante de la fréquentation de plus de 18,6% (45 884 entrées sur 1647 séances) , du à un faible taux de films grand publics.

 

11C-NerondesCinemobile2012

La cabine de projection en 2012

 

11D-NerondesCinemobile2012

Le Cinémobile place de l’église

 

En 2013, le film « Jappeloup » a attiré 2 000 spectateurs en 2013, là ou « Intouchables » en attirait 6 500 en 2012.

 

12B-NerondesCinemobile2013

L’intérieur du Cinémobile en 2013

 

De plus 2013 a connu l’arrivé du numérique (Arrivée tardive du numérique, la raréfaction des copies 35 MM ayant eu un impact sur la programmation)

 

13-NerondesCinemobileCabine2013

La cabine de projection après le passage au numérique.

 

Le Cinémobile,c’est 80 places assises, le confort d’un cinéma, qui se déploie en 30 minutes.

 

14-NerondesCinemobile2013

Documentation sur le Cinémobile

 

15-NerondesCinemobile2013

16-NerondesCinemobile2013

17-NerondesCinemobile2013

18-NerondesCinemobile2013

Maquette à monter

 

Je vous invite à jeter un coup d’œil sur le site de Ciclic : http://cinemobile.ciclic.fr/

 

Un grand merci au gentil projectionniste du Cinemobile de Nerondes, mes chers beaux-parents (Gérard et Paulette) et leur fille devenue mon épouse.