Suite à mes articles sur les salles de cinéma de Poitiers :

http://ramocblogsalledecinema.over-blog.com/article-poitiers-futuroscope-place-marechal-leclerc-82362754.html

http://ramocblogsalledecinema.over-blog.com/article-poitiers-vers-supprematie-groupe-82362755.html

Mr Laurent Prysmicki me demande de relayer son message pour la sauvegarde de l’ancien Théâtre – Cinéma de Poitiers. Pour vous donner l’envie d’aller sur les différents liens, ci-dessous quelques photos de ce beau bâtiment en péril (Photos de Mr Laurent Prysmicki) :

01-Theatre-Cinema Poitiers

02-Theatre de Poitiers 2

 

03-Theatre de Poitiers Sale

Dans un premier temps, le texte du courrier envoyé à la presse :

Aux journalistes de la rédaction

Lors du conseil municipal du 23 septembre prochain, le maire de Poitiers Alain Claeys va brader aux promoteurs et saccager l’ancien théâtre de la ville, monument ô combien emblématique et aimé des Poitevins.

L’ancien théâtre de Poitiers a fermé ses portes au mois de décembre 2012. Le projet de la Ville de Poitiers est d'en faire un centre commercial et de bureaux de 2500 m2, vendu pour 510 000 euros seulement (soit à peine 200 euros le m2) à un groupe de promoteurs poitevins. Un petit espace culturel dédié aux "arts visuels" de 300 m2 sert d’alibi au projet du maire. La salle et le foyer vont être détruits, seules la façade et le hall avec sa paroi en verre décoré seront conservés (obligation du nouveau secteur sauvegardé de Poitiers).

La Ville de Poitiers est coutumière de ces opérations immobilières au bénéfice de promoteurs locaux, entrainant le saccage de notre patrimoine. Parmi les exemples les plus fameux : la démolition d’un couvent du 17e siècle (avec galeries de cloître et réfectoire voûté) pour construire le nouveau théâtre ; la destruction de l’intérieur de l’ancien Monoprix qui avait conservé jusque là son aménagement d’origine caractéristique des grands magasins (grand escalier et galeries) pour faire place à la Fnac et un centre commercial. Etonnant quand on sait que la Ville de Poitiers est candidate à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco…

Au mépris du débat démocratique – on attend toujours la concertation annoncée – Alain Claeys a fomenté son projet en secret ou presque, tenant à l’écart les élus qui en apprirent par voie de presse, en même temps que les Poitevins, la teneur. Un collectif, réunissant à la fois ceux qui estiment que l'ancien théâtre doit rester un haut-lieu de la culture à Poitiers et ceux qui désirent que l'édifice soit sauvegardé, a été créé et une pétition lancée (déjà plus de 6000 signataires).

Lors du conseil municipal du 23 septembre prochain, vont être mis au vote :

-          le constat de la désaffection du service public du bâtiment et la décision de son déclassement en tant que tel

-          l’acceptation de la cession du bâtiment aux promoteurs pour 510 000 euros

-          l’autorisation à signer le compromis de vente

A cette occasion, et à l’appel du collectif, les citoyens  investiront la salle du conseil de l’hôtel de ville en guise de protestation. Les 6000 signatures de la pétition seront remises au maire de Poitiers et une lettre ouverte sera adressée aux élus. C’est en effet la première fois que le sujet de l’ancien théâtre figure à l’ordre du jour du conseil municipal ! Le projet du maire n’y a jamais été débattu et le cahier des charges encore moins présenté pour approbation.

 L’ancien  théâtre de Poitiers, inauguré en 1954, est l’œuvre de l’architecte parisien Edouard Lardillier, qui était spécialisé dans la construction de salles de spectacle et notamment de cinéma (voir le dossier documentaire ci-joint).

Le bâtiment, qui a conservé sa décoration et une partie de son mobilier d’origine, mêle deux courants architecturaux de la première moitié du 20e siècle : le style néo-classique pour ses façades et le grand hall ; le style paquebot tout en angles arrondis pour les volumes de la salle, les dispositifs de sortie et le bar du foyer. Il s’agit d’une œuvre atypique et personnelle, à la pointe de la modernité dans ces équipements pour l'époque.

Depuis l'ouverture du nouveau théâtre-auditorium (le TAP) en 2008, le bâtiment de Lardilliers abritait, pour le plus grand plaisir des cinéphiles, le cinéma d'art et d'essai du TAP. C’est également dans ce théâtre que se tenaient depuis 1990 les Rencontres de cinéma Henri Langlois. Malheureusement, cédant aux sirènes de l'économiquement rentable, la scène nationale et la ville de Poitiers ont préféré ouvrir un multiplexe d'art et essai de trois petites salles au sein du cinéma Le Castille, propriété du groupe CGR, pour un loyer de 180 000 euros par an !

Nous espérons que cette information saura retenir votre attention et tenons à votre disposition un dossier de documentation (articles et photos sur le théâtre, revue de la presse locale).

Le collectif de défense de l’ancien théâtre de Poitiers

Contact : Jacques Arfeuillère

jacques.arfeuillere@wanadoo.fr

Je vous invite à aller vous balader sur les différents liens ci-dessous :

Article sur l’ancien théâtre de Poitiers

https://www.facebook.com/notes/laurent-prysmicki/lancien-th%C3%A9atre-de-poitiers-1954-menac%C3%A9/1413477205545437

Couverture photo de l’ancien théâtre de Poitiers.

http://laurentprysmicki.perso.sfr.fr/theatrepoitiers/

Page facebook du collectif Non à la vente et à la privatisation de l'ancien théâtre de Poitiers

https://fr-fr.facebook.com/pages/Non-%C3%A0-la-vente-et-%C3%A0-la-privatisation-de-lancien-th%C3%A9%C3%A2tre-de-Poitiers/519451894760522

Pétition en ligne (cumulée avec la pétition papier, déjà plus de 6000 signataires !)

http://www.avaaz.org/fr/petition/Contre_la_disparition_du_theatre_de_Poitiers/

Vous pouvez rajouter les très belles photos de  Laurent Prysmicki à retrouver sur sa galerie Flick’r :

http://www.flickr.com/photos/103240448@N08/sets/72157635928061374/show/

et

http://theatrepoitiers.canalblog.com/

Ce qui me fait regretter encore plus le fait de ne pas avoir pu rentrer dans le bâtiment lors de mon passage.

Pour finir, la reproduction d’un article paru dans le Monde :

04-Poitierslemonde 28 sept 2013_web

Sauvons le Théâtre-Cinéma de Poitiers !